Menu principal

Statut de la page

Flash info

L'inscription est ouverte à tous  !

A History of Violence (John Wagner & Vince Locke)

Quand un cafetier sans histoire abat deux braqueurs dans une petite ville tranquille, ça attire l’attention. Les voisins en font un héros, les médias leur gros titre. Et surtout, ça réveille un passé que le cafetier aurait bien préféré voir rester dans les rues de Brooklyn, là où l’avait laissé de nombreuses années auparavant après s’être approché d’un peu trop près de la mafia. A History of Violence est un pur thriller, sans concession, à l’américaine, servi par un dessin de traits agressifs. Le sang gicle dès qu’il en a l’occasion et les moments plus calmes se font vite lourds. Rien d’étonnant a ce que cette histoire ait été adaptée en film — que je n’ai cependant pas vue —, il y a quelque chose de cinématographique, même cette fin en [...]
Lire la suite
Vus : 283
Publié par Arcans : 36

La pluie (Lambé et de Pierpont)

C’était vraiment bien. J’étais avec Maya et tout coulait de source. Notre histoire d’amour était comme une évidence, faite d’une succession de moments que je goûtais intensément, sans me poser de question.

Et en effet, de question le personnage principale de ce récit ne s’en pose absolument aucune, il préfère les évidences aux prises de tête. Il vit une vie “en boucle”, sans voir que les choses changent ou devraient changer. De même, la pluie tombe sans discontinuer. Et l’eau monte, jusqu’à déborder. Et le héros est pris de surprise par des changements qu’il n’avait pas vu venir, tout prostré qu’il était. L’esquive d’abord. Agir finalement… Mais est-il encore temps ?


Éric LAMBÉ (ill.) & Philippe de PIERPONT (sc.) : La pluie. S.l. : Casterman, 2005 (Coll. Écritures). ISBN 2-203-39606-7.

Vus : 307
Publié par Arcans : 36

The Silence of our Friends : The Civil Rights Struggle was never Black and White (Mark Long, Jim Demonakos & Nate Powell)

The Silence of our Friends est basé sur les souvenirs d’enfance de Mark Long dont le père, reporter blanc, a couvert le Mouvement des droits civiques au milieu des années 60, fraternisant avec la famille d’un enseignant noir malgré le contexte qui devrait les séparer. Souvenirs d’enfance et témoignage d’une époque, ce livre fait partie pour le lecteur européen de ces œuvres qui donnent une facette humaine, familiale à des événements qui resteraient sinon des mots dans des livres d’histoire, ou des images d’archives télévisées. Il gagne également en force en n’étant pas une œuvre de fiction mais bien basé sur le vécus de l’un des auteurs.


Mark LONG, Jim DEMONAKOS & Nate POWELL : The Silence of our Friends. New-York – Londres : First Second, 2012. ISBN 978-1-59643-618-3. [Une version en français est publiée dans la collection Écritures chez Casterman.]

Vus : 297
Publié par Arcans : 36

Dérives (Piero Macola)

“Les chalutiers viennent de loin… Ils s’appellent Adelita, Lotus Ⅱ, Tai Sheng, Yaroslavets, Gaja Ⅰ, Yusei Maru,… à leur arrivée tout a changé.”

Un drame social qui plonge le lecteur dans la vie, ou la survie selon la manière dont on voit les choses, des petits pêcheurs face aux grands chalutiers. Ce sont les tentatives de Bouba et de ses compagnons “Bigleux” et Alain de ne pas devoir se résoudre à travailler à la conserverie comme nombre de leurs anciens camarades pécheurs. Le dessin au crayon où domine les tons jaunes, le plus souvent pâle, sert avec brio ce récit touchant.


Piero MACOLA : Dérives. Genève : Atrabile, 2010 (coll. Flegme). ISBN 978-2-940329-77-9.

Vus : 240
Publié par Arcans : 36

Un voyage (Éric Lambé & Philippe de Pierpont)

— Je n’aurais pas dû vous demander, Docteur… — Vous Savez, il vaut mieux avoir le temps de préparer ses affaires avant de partir. — Ce n’est pas le genre de voyage où l’on emporte beaucoup de valises… — C’est vrai, mais c’est bien de ranger sa maison si on y revient pas.” Un homme apprend une rechute de sa leucémie, il n’en a plus pour longtemps. Il se lance dans un voyage qui semble être parfois une fuite, parfois une quête dont il n’est pas sûr de l’objet. Le dessin aux ton bleu, parfois mêlé de vert, de jaune ou de rouge sur certaines planches, rend un monde-silhouette sans détails, les visages sont presqu’absent et leurs traits réduits à leur plus simple expression. Le graphisme est pour moi le point fort, car par ailleurs ce genre de récit me laisse toujours un peu perplexe quant [...]
Lire la suite
Vus : 298
Publié par Arcans : 36

2 expressos (Kan Takahama)

Un “mangaka” français de 42 ans dont la vie déraille parti au Japon à la recherche d’une femme rencontrée un jour, 17 ans plus tôt. Un cafetier japonais de 42 ans dont le café est immonde et que sa femme vient de quitter pour retourner vivre chez sa mère. 42 ans, une “année maudite” de la superstition japonaise. Le moment d’une rencontre dans un petit village entre deux hommes, l’un qui n’a jamais bougé, l’autre qui vient de l’autre côté du monde, et qui partagent une même recherche. Un récit simple et touchant, avec ce qu’il faut d’arabesque pour faire sourire.

— Comment fais-tu pour comprendre aussi bien les femmes ? Tu m’épates !
— Ben, il suffit de se mettre à leur place !


Kan TAKAHAMA : 2 expressos ; trad. Xavier Hébert et Naomiki Satô. S.l.: Casterman, 2010 (Coll. écritures). ISBN 978-2-203-39612-8.

Vus : 230
Publié par Arcans : 36
Powered by BilboPlanet