La pluie (Lambé et de Pierpont)

C’était vraiment bien. J’étais avec Maya et tout coulait de source. Notre histoire d’amour était comme une évidence, faite d’une succession de moments que je goûtais intensément, sans me poser de question.

Et en effet, de question le personnage principale de ce récit ne s’en pose absolument aucune, il préfère les évidences aux prises de tête. Il vit une vie “en boucle”, sans voir que les choses changent ou devraient changer. De même, la pluie tombe sans discontinuer. Et l’eau monte, jusqu’à déborder. Et le héros est pris de surprise par des changements qu’il n’avait pas vu venir, tout prostré qu’il était. L’esquive d’abord. Agir finalement… Mais est-il encore temps ?


Éric LAMBÉ (ill.) & Philippe de PIERPONT (sc.) : La pluie. S.l. : Casterman, 2005 (Coll. Écritures). ISBN 2-203-39606-7.

Vus : 310
Publié par Arcans : 36