Menu principal

Statut de la page

Flash info

L'inscription est ouverte à tous  !

Le chant de mon père (Keum Suk Gendry-Kim)

Le chant de mon père est un récit autobiographique dans lequel l’auteur parcours en quelques épisodes sa vie depuis son enfance dans un petit village du Sud de la Corée dans les années 70 jusqu’à son départ pour Paris au milieu des années 90, avec la visite de sa mère en 2010 comme fil rouge de ces souvenirs. Porté par un superbe dessin de noir, blanc et gris, on découvre par tranche un quart de siècle de vie en Corée : la campagne traditionnelle, la migration pleine d’espoirs vers la ville, la réalité de cette dernière, les difficultés de grandir dans cet environnement, avec en toile de fond des épisodes durs de la Corée des années 80 (massacres de mai 80, le traditionnel “nettoyage” de la ville qui accompagne les Jeux Olympiques ici, mais aussi coupes du monde de football). Ce sont essentiellement des souvenirs d’enfance et du début [...]
Lire la suite
Vus : 324
Publié par Arcans : 36

Insomnie, et autres histoires (Adrian Tomine)

Un jeune adulte cherche à récupérer son ex dans un snack, la nuit. Une dame âgée mange un sandwich dans sa vieille Cadillac et se souvient de son premier amour. Une jeune femme répond aux attentes de son boyfriend qui l’enjoint de dire des cochonneries au téléphone. Après une soirée passée à boire avec des amis, une femme s’assoit dans sa voiture et réfléchit quelques instants en laissant tourner le moteur. De courtes nouvelles, de une à onze pages, publiées dans les quatre premiers numéros d’Optic Nerve, le comic book d’Adrian Tomine. Seize récit sobres et délicats, autant de contes réalités sur la vie moderne. Né en 1974, Adrian Tomine a publié sa première histoire en bandes dessinées à l’âge de 17 ans, tandis qu’il était encore étudiant en [...]
Lire la suite
Vus : 333
Publié par Arcans : 36

Remember (Benjamin)

Alors, si ça n’est pas un volume parfait pour découvrir un auteur, je ne sais pas ce que c’est. Deux histoires qui posent les bases d’un style unique, des textes explicatifs de l’auteur, un par histoire, une postface, un porte-folio avec tout plein de dessins, chacun accompagné d’un commentaire explicatif. Voilà tout ce que l’on trouve dans ce volume intitulé remember, l’occasion de découvrir Benjamin, fer de lance d’une “ère nouvelle” pour la bande dessinée chinoise. Les deux histoires —Personne n’est capable de voler. Personne n’est capable de se souvenir et L’été de cette année-là—, qui ne sont pas dénuées d’une certaine inspiration auto-biographique, reconnue et explicitée par l’auteur dans ses commentaires, mettent en scène de jeunes dessinateurs de bandes [...]
Lire la suite
Vus : 350
Publié par Arcans : 36
Powered by BilboPlanet